De par son caractère réversible, il est plus hardu de vivre le deuil des vivants que celui des morts.

L’espoir, davantage que le regret, est le curare de l’humanité.

 

Pour B.