T’oublier

Faut que je sorte d’ici.
Ma tête tourne
Le cœur sur le bord des lèvres
À vouloir hurler jusqu’à plus d’souffle
Que je me souvienne
À travers mes doléances
De celle que je suis
Et que je retrouve mon chemin
Ou une autre route
À travers les ronces
À braver tes épines
À écouter le silence
Tombé sur notre histoire
Aussi subite et brève
Que celle d’une mort infantile
Je dois me rappeler
De l’odeur de mon existence
Sans la présence de ton aura
Du vent sur mon visage détrempé
Séchant ces larmes inutiles
Ma lumière dois renaître
Une fois la nuit tombée
Ou le matin sera
Une fois encore
Déchirement et fossé

Comments are closed.