Prophétie 1 – Livre des ombres triturés

Que faire quand l’essence de la légende reposes sur nos lèvres et que l’on poursuit une chimère à travers le labyrinthe de nos existences respectives?

Tu manques à chacune de mes inspirations… Dis-moi, chéri, où commence le rêve, ou termine notre douleur? Ce monde ne nous comprendra jamais que physiquement. Et la mi-solstice est à une éternité de notre réalité.

Dans mes entrailles génératives brille l’absence de tes perséides. La gésine latente patiente.

Je ne serai témoin de ta fin. Derrière l’aurore, s’élèvera le nouveau commencement. L’éclipse ne viendra que si je failli à la tâche.

La haine ne triomphera point, et tu ne seras martyr.

Comments are closed.