Abîmée

Le silence tombe sur mon insomnie
L’espoir dans l’abîme le suit
Tiens-moi
Ô! Retiens-moi de m’y jeter
Tiens-moi serrer
Par morceaux je me détache
De moi
Un par un aspirés
Vers le fond du rien
Ces parties du vain
Quand à l’absurde
Plus un rire aucun
La joie déserte ma foi
L’indifférence devient roi
La désinvolture
Un baise-main
Une geôle
Puis une guillotine
Tant de lumière
As-tu sacrifiée
Offrandes aux bi-dimensionnelles
Ces vaines tapisseries
Recouvrant de vide et d’artifices
Le noir moisi
De ton édifice
Mon bûcher
Tant de regrets choisis
À même ses braises
Serre-moi
Ô! Retiens-moi
De m’immoler
Car jamais ne pourrai-je
Consentir au repenti

T’oublier

Faut que je sorte d’ici.
Ma tête tourne
Le cœur sur le bord des lèvres
À vouloir hurler jusqu’à plus d’souffle
Que je me souvienne
À travers mes doléances
De celle que je suis
Et que je retrouve mon chemin
Ou une autre route
À travers les ronces
À braver tes épines
À écouter le silence
Tombé sur notre histoire
Aussi subite et brève
Que celle d’une mort infantile
Je dois me rappeler
De l’odeur de mon existence
Sans la présence de ton aura
Du vent sur mon visage détrempé
Séchant ces larmes inutiles
Ma lumière dois renaître
Une fois la nuit tombée
Ou le matin sera
Une fois encore
Déchirement et fossé

Tempus fugit

Qu’importe des creuses paroles se voulant réconfort
Revêtant les habits fétiches du loup travesti en la réalité
Il existe de ces êtres qui ne souffrent jamais de la comparaison
Pour lesquels n’existe aucun substitut
L’absence de son sourire phare
Tamise dangereusement ma lumière
Je rapaille les lettres éparses de notre histoire
Saupoudrées des cendres de notre passion
Espérant la renaissance du dernier chapitre
Aux pages brûlées
Niant le dénouement
Viscères nouées
La corde au cou
Le destin sous la lame
Le futur sous la menace
Du vide utérin
Les flammes du mal
Le rêve combustible
Signaux insaisissables
Que nos jours se tarissent
Que l’été s’achève
Que la bise s’en mêle
Que ces congères m’enterrent
Que le froid sévisse
Que le loup solitaire
Se repaisse de mon coeur éventré
Que la réalité aura raison de moi

Ton nom sera entendu par-delà l’horizon

Raisin & Nut Integral Wheat Sweet Bread

Raisin & Nut Integral Wheat Sweet Bread

All ingredients must be at room temperature. I use a Black & Decker bread maker, you must adapt this recipe to your technique.

Liquid ingredients:

  • 1¼ cup of milk (any milk. I use coconut milk)
  • 1 egg
  • 3 tablespoon of honey (more or less to your tastes)
  • 3 tablespoon of butter (I use less butter, now)

Dry ingredients:

  • 3 cups of integral wheat (if you’re not used to integral wheat, you can mix it with white flour to lighten the taste. Note that if you only use white flour, you might want to add only 1 cup of milk)
  • 1 teaspoon of salt
  • 1 tablespoon of old fashion brown sugar
  • ½ to 1 teaspoon of cinnamon
  • 2½ teaspoon of active yeast (I use the Lallemend yeast, but any will do if you can adjust)
  • 1 cup of raisins
  • 1 cup of pecans or walnuts

I use the function #6 (sweet bread) of my Black & Decker bread maker. I set it for a 2 lbs bread. If you use a bread maker, I suggest you start with the LIGHT crust function, since this bread is very good as toasts.

Notes: The more integral wheat you use, the more the bread will be easy to break. The use of vegetable milk, like coconut milk, might lead to the same results.
According to my calculations, the whole loaf contains about 4600 calories

Commentaires fermés sur Raisin & Nut Integral Wheat Sweet Bread Posted in Recettes de Genius

Wrecked trash

A bottle at the sea

Bullied by the waves

Reaches the dump continent

Of trash prayers

Ignored by the gods

Sister,

I feel like a piece of trash

I feel so filty

Fallen

But evertime I think of pulling the plug

I think of your pain

Then I’m commitedto stay

Forever bounded to broken soul brothers

Sister,

The storm’s coming once more

The wind is pushing me away

But never I could tell

Where ends this world

Nor this darkness

Our hope fated to drown at birth

Sister,

Send me an eagle

I’m adrift

And drowning